samedi 27 mai 2017
Flash Infos
Intervention de l’ANAPI à la 4ème édition de la semaine française: Ouverte depuis le mercredi 24 mai 2017 à la Halle de la Gombe, la présente édition de la semaine française vise la promotion de l’agrobusiness et  de l’économie numérique. En sa qualité du Guichet Unique en matière d’investissement en République Démocratique                                                    Validation des réformes Doing Business 2018 à l’ANAPI: Sous la Présidence de Monsieur  Robert MOUSTAFA, Directeur Général ai de l’ANAPI, il s’est tenu ce mercredi 24 mai 2017 au siège administratif de l’ANAPI, l’atelier de validation des réformes opérées au pays, lesquelles seront communiquées à la Banque Mondiale                                                    Les trois commandements de la croissance robuste en Afrique subsaharienne, selon le FMI: Les pays d'Afrique subsaharienne doivent assainir leurs politiques budgétaires, diversifier leurs économies et s'occuper de leurs populations les plus démunies. Ce sont, en effet, les trois piliers à prendre en compte pour que cette région de l’Afrique puisse espérer une                                                    Soutien à l’agriculture : la BAD promet 2,4 milliards Usd de financement par an : Porté il y a deux ans aux commandes de la Banque Africaine de Développement (BAD), le Nigérian Akinwumi Adesina, qui a été auparavant ministre de l’Agriculture dans son pays avant de rejoindre la BAD, estime que le moment est venu                                                    Formalisation du secteur minier artisanal pour améliorer les conditions humaines: « Suivre l'évolution de l'or artisanal depuis le site minier jusqu'à l'exportation conformément aux normes régionales et internationales », tel est l’objectif que s'est fixé la structure « partenariat Afrique-Canada ». Mercredi 17 mai, la structure « Partenariat Afrique-Canada (PAC) »                                                    Mise en place d’un guide pratique pour la croissance agricole au Kongo Central: Le ministre provincial de l’Agriculture, développement rural, pêche et élevage du Kongo Central, Pierre Kabangu Nsalambi, a clôturé mardi les travaux de l’atelier de validation des outils de chaînes de valeurs agricoles développés dans le projet de développement du pole                                                    Newsletter du mois d'avril 2017: La présente newsletter est un bulletin d’informations mensuel, destiné aux partenaires de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), hommes d’affaires et investisseurs réels et potentiels disséminés à travers le monde. Les informations mises à la portée du public sont sélectionnées                                                    Organisation du Forum sur les opportunités de financement et des avantages offerts par la TDB Banque et l’ACA à Kinshasa: Kinshasa a abrité en début de la semaine du 15 mai 2017, le forum d’affaires sur les opportunités de financement et les avantages qu’offrent la Banque de commerce et de développement de l’Afrique Orientale et Australe (TDB) et l’Agence pour                                                    Le COMESA appelé à développer l’agriculture pour accroître le commerce intra régional : Les pays membres du Marché commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) dont la République Démocratique du Congo, ont été appelés à développer l’agriculture en vue d’accroître la production nationale et soutenir le commerce intra régional, au cours d’un forum                                                    Le système de Passation des marchés publics en RDC jugé conforme aux standards internationaux: Les participants à l’atelier de validation  du rapport d’évaluation du système de passation des marchés publics en République démocratique du Congo pour l’exercice 2017 ont estimé que  le cadre légal et réglementaire du système national de passation des marchés publics                                                    

Mines

Cadre légal

Le secteur minier en République Démocratique du Congo est réglementé par la Loi n°007/2002 du 11 juillet 2002 portant Code minier et le Décret n°038/2003 du 26 mars 2003 portant Règlement Minier.

Le  nouveau Code a le mérite de réaffirmer le principe que les droits découlant de la concession minière sont distincts de ceux des concessions foncières de sorte qu'un concessionnaire foncier ne peut se prévaloir de son titre pour revendiquer un droit de propriété quelconque sur les substances minérales contenues dans le sous-sol. Par ailleurs, le nouveau Code procède à un classement des gîtes minéraux en mines et carrières.

Il précise que le Président de la République peut déclasser ou reclasser une substance des mines en produit de carrières et inversement.

Le Code minier poursuit comme objectifs :

  • Créer un cadre gagnant- gagnant pour tous ;
  • Développer et encourager l’infrastructure pour tous ;
  • Développer le capital humain de la R.D.C ;
  • Développer la capacité de transformation sur le plan local ;
  • Développer la R.D.C comme destination des capitaux étrangers et de la technologie ;
  • Encourager le développement immédiat du pays et non la spéculation.

Potentialités en richesses minières par province

  • La République Démocratique du Congo est connue pour son potentiel minier représentant 1.100 différentes substances minérales.
  • Toutes les provinces du pays peuvent se prévaloir de détenir des richesses minières. Le tableau ci-dessous illustre cette réalité et présente en même temps les différents minerais que regorgent les sous-sols de toutes les provinces de la RDC.

Les réserves géologiques pour quelques substances de la R.D.Congo

Les caractéristiques des minerais congolais se présentent comme suit :

  • Les gisements de BANALIA ont une teneur en fer élevé plus de 65 % (faible teneur en Si02).
  • Les minerais de (magnétites, hématites, mastites, goethites) au Katanga ont une teneur variant entre 54 et 66 % de fer et 3 et 21 % de silice sans beaucoup d’impuretés. 
  • Chrome et Nickel ont une  teneur moyenne de 1,45 % et 3,8 % Cr. Le gisement de Vanadates de Plomb a une teneur moyenne en minerai de 25 à 30 % en plomb, et 5 à 6 % en vanadium, etc.
  • La bauxite se rencontre à Sumbi et à Sanzala avec une teneur de 48% Al. 
  • Les ressources de phospate de Fundu Nzobe dans le district du Bas-fleuve sont estimées à 70 millions de tonnes brutes ont une teneur moyenne de 27% en P2O5. A Kanzi, les mêmes ressources sont estimées à 25 millions de tonnes à une teneur moyenne de 17%  en P2O5. A Vangu, elles sont estimées à 20 millions de tonnes à 22% de P2O5.

Réalisation

La réforme de ce secteur par l’ouverture aux partenaires privés a permis l’attrait en R.D.C de plusieurs filiales des grandes multinationales du monde. Le succès story indique la présence au pays des entreprises telles que : TENKE FUNGURUME MINING (FREE PORT McROAN, KOLWEZI COPPER COMPANY (KINROSS-EGMF), KIBALI GOLD, MUTANDA MINING, ASHANTI GOLDFIELD KILO, TWANGIZA MINING, etc.

Cette présence massive a favorisé l’accroissement fulgurant au fil des années de la production minière du pays, laquelle explique l’amélioration spectaculaire des indicateurs macro-économiques du pays. Ci-dessous, l’évolution de la production de quelques produits principaux du secteur.

Tableau n°1 : Évolution du volume de production des principaux produits miniers de la R.D.C de 2006 à 2016

Figure n°1 : Évolution du volume de production du cuivre et cobalt de la R.D.C de 2006 à 2016

Figure n°2 : Évolution du volume de production du pétrole de la R.D.C de 2006 à 2016 (en 1.000 barils)

Figure n°3 : Évolution du volume de production du zinc, du diamant et de l’or brut de la R.D.C de 2006 à 2016

Perspectives

  • Le Gouvernement de la R.D.Congo compte améliorer davantage la gouvernance et  la transparence dans la gestion du secteur minier ainsi que la traçabilité des recettes publiques ;
  • Pour ce faire, il sera procédé à l’évaluation, la révision et la vulgarisation de la Loi n° 007/2002 du 11 juillet 2002 portant Code Minier, à la mise en place d’un service géologique national et à l’évaluation des titres déjà octroyés en vue d’assainir le fichier cadastral minier, etc. ;

Quelques projets à soumettre aux partenaires

Exonérations accordées

Avantages douaniers

  • Exonération totale de  droit de douane sur l’exportation de produits marchands ;
  • Paiement des frais et redevances en rémunération des services rendus sur l’exportation dans la limite de 1% ;
  • Droits de douane à 2% avant la mise en exploitation effective de la mine, et 5% après
  • Droits de douane de 3% sur les carburants, lubrifiants, réactifs et consommables

Avantages fiscaux

  • Exonération de l’impôt foncier ;
  • Exonération de l’impôt sur les véhicules et de la taxe spéciale de circulation routière.
  • Exonération de l’impôt mobilier ;
  • Imposition au taux de 10% des dividendes; 30% du taux de l’impôt sur les bénéfices et profits ;
  • 10% du taux de l’impôt exceptionnel sur les rémunérations des expatriés (IERE).

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com/anapi@investindrc.cd
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF