mercredi 28 juin 2017
Flash Infos
RDC : L’OGEFREM s’offre un Lexique et met en place une Banque de données en ligne !: L’Office de Gestion du Fret multimodal (OGEFREM) s’est offert un « Lexique des Termes et Expressions Techniques usuels dans la Chaine de Transport Multimodal » et une Banque de données dans le cadre du projet « Observatoire National des Transports de la Rd                                                    RDC : Le Centre de Démonstration des Techniques Agricoles bientôt alimenté en électricité !: Deux après le lancement de ses activités, le Centre de Démonstration des Techniques Agricoles (CDTA) sera bientôt alimenté en électricité. Le Trésor Public via le Ministère du Budget vient de prendre en charge les frais de raccordement au courant électrique moyenne                                                    Le Président de la République Joseph Kabila promulgue la loi des Finances de l’exercice 2017: Le Chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange vient de signé, depuis la ville cuprifère de Lubumbashi, une série d’Ordonnances, dont l’une porte sur la promulgation de la loi des Finances publiques exercice 2017. Comme d’aucuns se le rappelleront, le Chef                                                    BAD : une nouvelle stratégie pour créer 25 millions d’emplois sur la prochaine décennie : A l’horizon 2025, la Banque africaine de développement (BAD) promet de générer 25 millions d'emplois à travers sa nouvelle stratégie qui pourrait avoir un impact positif sur un total de 50 millions de jeunes. Dénommée « Emploi pour les jeunes en Afrique                                                    PARTICIPATION DE L’ANAPI A LA JOURNEE D’OPPORTUNITES D’AFFAIRES PAYS, CE MERCREDI 21 JUIN 2017 A L’HOTEL MEMLING: Il s’est tenu ce mercredi 21 juin 2017 à l’Hôtel Memling de la Gombe, la Journée d’Opportunités d’Affaires Pays, organisée par la Nouvelle Chambre de Commerce Nationale, en sigle NCCN-RDC. L’organisation de cette journée s’inscrit dans l’optique de la promotion des                                                    Dix millions de dollars pour relancer les activités de la Minière de Bakwanga au Kasaï Oriental: Le gouvernement disponibilise actuellement la somme de dix millions de dollars américains en vue de relancer les activités de la Minière de Bakwanga, au Kasaï Oriental et éviter ainsi  la mort programmée de cet ancien fleuron de l’économie congolaise, a                                                    Ituri: 3,5 millions USD pour la gestion des Lacs Albert et Edouard: La Banque Africaine pour le Développement(BAD) a débloqué 3,5 millions de dollars américains pour le projet LEAF 2, qui vise à accroitre la production des poissons des lacs Albert et Edouard et améliorer les conditions de vie de la population                                                    La RDC, candidate pour abriter le bureau régional de la BAD: Le Ministre des Finances, Henry Yav Mulang, en  sa qualité de gouverneur pays auprès de la Banque africaine de développement (BAD), a proposé la candidature de la République démocratique du Congo pour abriter le bureau régional de cette institution bancaire                                                    La RDC lance son Initiative pour la traçabilité de l’or artisanal de l’or (ITOA): Le ministère des Mines a lancé lundi 19 juin à Kinshasa un dispositif pour assurer la traçabilité de l’or produite artisanalement en RDC. Ce dispositif, appelé ITOA (Initiative pour la traçabilité de l’or artisanal) vise l’encadrement de la filière aurifère pour                                                    Le premier café « Arabica » produit en RDC apprécié sur les marchés internationaux : Le Directeur général de l’Office national de café (ONC), Augustin Bompate Bo-Lounda, a indiqué au cours d’un entretien lundi 19 juin 2017 avec l’ACP, que le café « Arabica » produit pour la première fois en RDC est prisé sur                                                   
Image Congo

Contexte historique

Dans la dernière décennie, le début d’une nouvelle ère fut proclamé sur le plan politique, économique et social, grâce auquel l'élan de reconstruction nationale fut renforcé. Ayant comme objectif premier le redressement, la paix et la réunification du territoire national, le dialogue diplomatique pour mettre le pays sur la bonne voie est privilégié.

La République démocratique du Congo, qui abrite un vaste potentiel de ressources naturelles et de richesses minérales, tente actuellement de relancer son économie en adaptant son cadre juridique aux investissements actuels. Le processus de transition démocratique (2001-2006) a connu un dénouement réjouissant grâce aux élections libres, démocratiques et transparentes qui ont permis aux dirigeants démocratiquement élus (président de la République, députés et conseillers provinciaux, sénateurs, gouverneurs de provinces, etc.) de diriger le pays. Par conséquent, après les élections de 2006, la communauté internationale s’est trouvée confrontée à un gouvernement fraîchement élu qui promettait de défendre les principes de la démocratie et de promouvoir les investissements étrangers. Grâce à la stabilité politique qui s’en est suivie, les risques politiques (guerres, instabilité politique), économiques (raids, mesures économiques inappropriées) et sociaux (grèves, émeutes et troubles) ont diminué considérablement. En outre, au cours de la période législative 2006, certaines initiatives prospères ont été entreprises. La nouvelle Constitution, dite de la Troisième république, a été promulguée par le chef d'État le 18 février 2006 parallèlement à plusieurs codes en matière d’investissement.

Grâce à ces dispositions, la nouvelle Constitution réitère l'engagement de l'État congolais à réaliser ses objectifs de développement. Les droits de propriété, tant collectifs qu’individuels, et ceux des entreprises privées, pour les ressortissants nationaux comme pour les étrangers, sont garantis. L’immigrant met en place un conseil économique et social dont la tâche est d’assurer la prestation d’avis consultatifs auprès du président de la République, du Parlement et des pouvoirs publics, compte tenu de la complexité des enjeux liés au développement social et économique auxquels le pays est confronté.

Deux institutions d'appui aux processus de démocratie ont été prévues dans la Constitution en vue de renforcer les progrès du pays sur la voie d’un État de droit, et de garantir la démocratie. Ces institutions sont : la Commission électorale nationale indépendante (CENI) chargée de l'organisation permanente des élections, et le Conseil supérieur de l'audiovisuel et de la communication (CSAC) chargé d'assurer la liberté et la protection de la presse ainsi que tous les moyens de communication de masse prévus par la loi.

Depuis lors, le pays est parvenu à une stabilité politique jamais atteinte auparavant en dépit des quelques troubles épisodiques qui menacent parfois la paix dans certaines localités de l'est du pays mais que les forces nationales, appuyées par les forces de la communauté internationale, parviennent à maîtriser. La stabilité et la bonne gouvernance sont donc concrètes dans le pays et l'amélioration du milieu des affaires est donc mise au premier plan.

La RD Congo a réussi à se doter de lois et de réglementations visant à améliorer la portée des opérations dans tous les secteurs afin d'attirer davantage d'investissements privés. On estime, de toute évidence, que les efforts déployés pour améliorer le milieu des affaires ont été couronnés de succès à ce niveau puisque les fonds levés y sont effectivement investis. Il s’agit d’une avancée très importante.

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com/anapi@investindrc.cd
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF