dimanche 16 décembre 2018
Flash Infos
Climat des Affaires : Lancement officiel de la rédaction du Code de l’Urbanisme en République Démocratique du Congo: Après la publication du Rapport Doing Business 2019 de la Banque Mondiale, l’heure est à la mise en œuvre de nouvelles réformes sur certains indicateurs notamment celui de l’Obtention du permis de construire, indicateur sur lequel le pays a toujours                                                    RDC : comment le pays peut-il profiter du fonds de 1,8 milliard USD de l’OMT d’ici 2030 ? : La question était au centre de la troisième édition de la conférence Tokende Africa qui s’est tenue du 23 au 24 novembre 2018 à l’hôtel Invest de Kinshasa. Cette activité a bénéficié du partenariat avec l’Agence Nationale pour la promotion                                                    RDC : commerce transfrontalier, l’ANAPI sensibilise sur les avancées enregistrées:   L’amélioration de l’indicateur « Commerce transfrontalier » est une préoccupation pour le gouvernement de la Rd Congo qui tient à voir les différentes portes d’entrée du pays connaitre des avancées sur cet indicateur. C’est dans cette optique que l’ANAPI a organisé,  du                                                    Rapport Doing Business 2019: La RDC a performé sur 3 des 6 réformes communiquées: Chers lecteurs, le rapport Doing Business 2019 de la Banque Mondiale vient de paraître et la RDC a performé sur 3 des 6 réformes communiquées, à savoir : i) le commerce transfrontalier, ii) le Transfert de propriété et iii) l'éxecution de contrat. Cependant, étant                                                    Première édition du Forum économique : PME Start-Up / GRANDS COMPTES: La première édition du Forum économique: PME Start-Up / GRANDS COMPTES organisée par BIOTOPE BUSINESS et TASK FORCE, s’est tenue, ce jeudi 11 octobre 2018, dans la Grande Salle du Cercle Gourmand. Elle a porté sur le thème: « Innovation collaborative et                                                    Promotion des PME dans l’agro-industrie : grand débat à la Foire agricole internationale de Kinshasa: En marge de la 3ème édition de la Foire agricole internationale de Kinshasa (FAIKIN), qui se tient jusqu’au 30 septembre dans l’enceinte de l’Académie des Beaux arts, l’Agence nationale pour la promotion des investissements (Anapi) a animé un grand débat, jeudi,                                                    Facilitation des investissements productifs dans le Corridor Ouest : qu’attendre de l’Anapi ?: La troisième édition d’Expo-Béton, ce grand rendez-vous annuel de la construction des infrastructures, de l’habitat et du transport multimodal, est consacré aux « projets à développer et opportunités d’affaires » dans le Corridor Ouest de la RDC. Quoi de plus                                                    Les opportunités d’affaires présentées au Forum des investissements à Singapour:   Les opportunités d’affaires en République démocratique du Congo ont été présentées par le directeur général de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI), Antony Nkinzo au Forum mondial sur les richesses et les investissements. Ces assises se sont tenues                                                    L'ANAPI et la BAD remettent officiellement aux circonscriptions foncières de la Ville de Kinshasa les panneaux d'affichage: L'ANAPI a bénéficié de  l'appui de la Banque Africaine de Développement, dans le cadre du Projet d'Appui au Développement du Secteur Privé et à la Création d'Emplois (PADSP-CE) pour  l'érection des panneaux d'affichage dans les différentes circonscriptions foncières de la                                                    Création d’entreprise et promotion des PMES : l’Anapi formalise les projets innovants des jeunes entrepreneurs: La RD. Congo se veut un pays émergent à l’horizon 2030. C’est dans cette optique que l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements se déploie, à cor et à cri, pour rendre palpable ce rêve. Dans la matinée du mardi                                                   

Facilitation des investissements productifs dans le Corridor Ouest : qu’attendre de l’Anapi ?

La troisième édition d’Expo-Béton, ce grand rendez-vous annuel de la construction des infrastructures, de l’habitat et du transport multimodal, est consacré aux « projets à développer et opportunités d’affaires » dans le Corridor Ouest de la RDC. Quoi de plus normal que l’Anapi (Agence nationale pour la promotion des investissements) y apporte son expertise pour aider les spécialistes du secteur à comprendre les diverses opportunités qu’offre l’Etat congolais en la matière. C’est qu’a fait, mardi dernier, son directeur général, Anthony Nkinzo

Comment concrétiser le projet des investissements dans le Corridor Ouest de la RDC ? À la 3ème édition d’Expo-Béton, le sujet est au cœur du débat. Tous les experts associés à ce grand rendez-vous annuel de la cons- truction et de l’urbanisme se concentrent sur cette question. Et l’Anapi, qui se présente comme la plateforme créée par l’Etat pour la promotion des investissements est associée à ces discussions pour apporter son expertise. Quoi de plus normal que son directeur général, Anthony Nkinzo, se soit déplacé, le mardi 18 septembre 2048, à l’ouverture de ce forum pour exposer sur la « Facilitation des investissements productifs dans le Corridor Ouest ».

L’occasion faisant le larron, le directeur général de l’Anapi s’est appesanti sur la mission première dévolue à l’Anapi qui est celle de servir de point focal de l’Etat congolais dans la promotion des investissements en RDC en vue de rationaliser au profit de nombreux investisseurs, les grandes opportunités qu’offre Congo-Kinshasa.

DES RAISONS D’INVESTIR

D’entrée de jeu, le n°1 de l’Anapi a dressé l’état des lieux des infrastructures productives en RDC. Avec son réseau routier de 145 000 km, un réseau ferroviaire de 5 033 km, un réseau aérien disposant de 270 plateformes aéroportuaires dont cinq aéroports internationaux ainsi qu’un réseau de maritime, fluvial et lacustre de 16 238 km, la RDC, a noté le directeur général de l’Anapi, est en bonne posi- tion pour garantir le succès d’un projet d’investissement productif.

Convaincu que « les infrastructures de base occupent une place im- portante dans le développement éco- nomique d’un pays », à l’Anapi, on est d’avis que la RDC dispose d’atouts né- cessaires pour faciliter la promotion des investissements dans le Corridor Ouest. Sur ce point précis, le directeur général de l’Anapi a rappelé tout l’arsenal juridi- que et juridique mis en place par l’Etat congolais pour sécuriser l’investissement privé. Tout comme il s’est longuement attardé sur les performances réalisées par la RDC en termes des indicateurs retenus dans le rapport Doing Business de la Banque mondiale dans le sens de l’amélioration du climat des affaires.

Dans le souci de promouvoir les investissements productifs dans le Corridor Ouest, l’occasion était bien propice pour l’Anapi de s’attarder sur les avantages prévus dans le cadre du Code des investissements en termes d’exonération des droits d’entrée des équipements et matériels, d’exonéra- tion de l’impôt sur les bénéfices et profits, d’exonération de l’impôt foncier, d’exonération du droit fixe ou propor- tionnel. Cela, sans compter d’autres incitations prévues dans la loi n°18/016 du 9 juillet 2018 relative au partenariat public-privé ainsi que la loi n°14/023 du 7 juillet 2014 fixant les règles relatives aux conditions et modalités de sauvetage de l’entreprise industrielle en       difficulté.

Pour toutes ces raisons, le directeur général de l’Anapi a indiqué qu’« envisager aujourd’hui des projets d’investissements productifs dans le Corridor Ouest est une nécessité pour le développement du pays ». Et tenant compte de sa mission, il a promis  que « l’Anapi, en sa qualité d’organe technique du gouvernement, est disposée à offrir ses services aux investisseurs pour la matérialisation de tous ces projets», rappelant à ce propos que la RDC reste une « terre d’avenir et meilleure destination des affaires au cœur de l’Afrique ».

 

LES ASSURANCES DU GOUVERNEMENT

À noter qu’en marge de cette 3ème édition de l’ExpoBéton, le gouvernement a marqué, via le ministre de l’Industrie, sa disponibilité à participer à la création d’une autorité de gestion en RDC en vue d’accélérer le développement industriel national et régional. De manière précise, le Corridor Ouest comprend cinq Etats : la RDC, la République du Congo, l’Angola, la République centrafricaine et le Gabon – étant en- tendu qu’un corridor de transports est  par nature une structure multimodale contrairement à un corridor régional de développement qui est une notion transfrontalière par nature, orientée vers le développement multisectoriel.

En effet, le corridor de développement est né du protocole d’accord économique signé entre la RDC et l’Afrique du Sud pour faciliter la fiabilisation de ce couloir intégrateur qui s’étend, de Maluku à Banana, avec une connectivité sur la République d’Angola et la République du Congo. Ce protocole d’accord cherche à promouvoir le développement industriel, le développement des infrastructures économiques physiques en RDC et la promotion du commerce entre les deux pays. Quant au concept du corridor de développement, il a souligné que sa mise en chantier est intervenue au début de l’année 1996 par les ministères sud-africains des transports et celui du Commerce et Industrie,  en vue de répondre aux besoins  de la nouvelle politique macro-économique du pays.

C’est donc cette expérience née d’un protocole avec l’Afrique du Sud que la RDC voudrait rationaliser pour insuffler une nouvelle dynamique de développement. C’est à quoi l’Anapi est prête à apporter toute son expertise.

(Source : Le Potentiel)

 

Pourquoi investir en RDCongo ?

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF