mardi 25 juillet 2017
Flash Infos
La Zone économique spéciale de Maluku pour la relance et le rééquilibrage de l’industrialisation en RDC: M. Auguy Bolanda, chargé de mission de la Zone économique spéciale de Maluku (ZES),  un espace géographique limité, a indiqué que celle-ci a été créée par le gouvernement pour le développement des industries de transformation des produits primaires et des                                                    La tenue de la Foire internationale de Kinshasa reportée au 28 juillet prochain: La cérémonie d’ouverture des assises de la Foire internationale de Kinshasa, initialement prévue le vendredi 21 juillet, est reportée au 28 juillet prochain, a indiqué vendredi le directeur général a.i., Eugène Bokopolo, au cours d’un point de presse organisé dans                                                    DES NOUVEAUX MANDATAIRES A LA TETE DE L’ANAPI : Il a plu à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Joseph KABILA KABANGE, de procéder au changement à la tête de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, ANAPI en sigle, depuis le jeudi 13                                                    Nécessité de deux sites pour la mise en œuvre de l’écotourisme en RDC: Le ministre des Tourisme Franck  Mwedi  Malila Apenela, a indiqué qu’il y a nécessité d’acquisition de deux sites devant abriter les centres pilotes destinés à la mise en œuvre du concept  « Ecotourisme » en RDC,  a appris mercredi l’ACP dudit ministère. Selon                                                    La BCC note une consolidation de la situation économique mondiale: L’économie internationale préoccupe les experts de la Banque centrale du Congo (BCC), d’autant plus que le marché national en dépend dans une certaine mesure. Dans un communiqué rendu public par le Comité de politique monétaire (CPM), la BCC a relevé une                                                    La camerounaise Afriland First Bank confirme qu’elle a racheté la congolaise Fibank : L’information circulait depuis le mois de juin dernier sous forme de rumeur : Afriland First Bank a racheté la banque congolaise First International Bank (Fibank SA). Mais à la date du 11 juillet 2017, Investir au Cameroun a pu avoir                                                    Afrique : un emploi sur quatorze créé par le tourisme : L’édition 2017 du Rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) intitulé « Le tourisme au service d’une croissance transformatrice et inclusive » a confirmé une montée en puissance du secteur touristique dans la région. L'on                                                    Projet de la cimenterie de Maiko : le gouvernement désigne un nouvel investisseur : Le ministre de l’Industrie Marcel Ilunga a révélé lundi 10 mai à Kisangani(Tshopo) que le gouvernement Congolais a désigné un nouvel investisseur, Satarem Hong Kong, pour matérialiser le projet de la cimenterie de Maiko dont la première pierre était posée le                                                    Le tourisme génère déjà 8,5% du PIB du continent africain et continue de progresser (Rapport) : En Afrique, le tourisme, représente un emploi sur 14, soit une force de travail de 21 millions de personnes. C’est ce que révèle l’édition 2017 du rapport de la CNUCED (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement)                                                    Fibre optique: la SCPT a besoin de 4 millions USD pour augmenter sa capacité: Le directeur a.i de la Société congolaise de postes et télécommunications (SCPT), Patrick Umba indique que son entreprise a besoin de 4 millions de dollars américains pour augmenter la capacité de la fibre optique. Il l’a dit dans un entretien                                                   

Le système de Passation des marchés publics en RDC jugé conforme aux standards internationaux

Les participants à l’atelier de validation  du rapport d’évaluation du système de passation des marchés publics en République démocratique du Congo pour l’exercice 2017 ont estimé que  le cadre légal et réglementaire du système national de passation des marchés publics  en RDC est conforme aux standards international  à la clôture lundi  des travaux ouvert à cette fin  le même jour à Kinshasa.

Ils ont fait savoir cependant,  que ce système de passation des marchés contient quelques faiblesses qu’il faudra améliorer avant de faire des recommandations  et de proposer des pistes de solutions assorties d’une feuille des routes pour l’amélioration de son opérationnalité. A en croire les participants, ce système ne permet pas l’accès des petites et moyennes entreprises (PME) congolaises aux finances.

Organisé par la Banque africaine de développement (BAD)en partenariat avec l’Autorité de régulation des marchés publics(ARMP), cet atelier de restitution fait suite à une évaluation initiée en décembre 2016 par cette institution bancaire sur le système de passation des marchés congolais  en  vue de déceler les faiblesses et de proposer les pistes de solutions. Il s’est s’agit également de se prononcer  sur les constats  en rapport  avec les indicateurs  critiques  pour son utilisation  dans les projets financés par la BAD.

Le chargé de programme pays de la BAD a laissé entendre dans son intervention  que son institution milite  pour la promotion et le développement de l’industrie nationale en vue de l’orienter vers des acquisitions  durables. Pour la BAD, la mise en place  d’une politique  visant à améliorer la part des entreprises nationales  aux marchés  et aux contrats publics   qui s’articulent autour des secteurs  ou domaines dans lesquels l’entreprise  nationale a un avantage  comparatif. Il s’agit, a-t-il dit, d’une stratégie nationale pour préparer les entreprises nationales à répondre aux exigences environnementales et sociales dans les marchés publics.

Par ailleurs, il a rassuré que son institution est déterminée à tout mettre en œuvre  pour accompagner la RDC dans ses efforts de renforcer le cadre des marchés publics en vue d’un meilleur impact sur le développement du pays.

M. François Serres,  consultant  français recruté par la BAD, qui a procédé à l’évaluation du  système de passation des marchés publics de la RDC,  a  fait le constat selon lequel, il existe des écarts  dans la pratique de passation des marchés. Pour rendre le système efficace, ces écarts doivent être améliorés  en vue de l’opérationnalité du système de passations de marchés publics.

Revisiter les textes d’application

Le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics (l’ARMP), Stany  Bujakera, a dans son mot  de circonstance, indiqué que les textes d’application et les documents relatives aux passations des marchés publics nécessite une revisitation en vue  d’améliorer  l’efficiente et la transparence des règles et procédures  de la passation et de l’exécution des marchés publics.

Cette mise à jour, a-t-il dit, a pour objectif d’améliorer les performances du cadre institutionnel et professionnel  du système  de passations de marchés publics. Il a souligné que cela passe  également par la mise en place d’un mécanisme  de financement pérenne  de l’Autorité  de régulation  des marchés publics distinct du trésor public.

M. Bujakera a salué  l’initiative de la BAD, qui  veut voir le système national de passation  des marchés s’améliorer  et se perfectionner  pour le bien-être du congolais, indiquant que  l’ARMP  s’engage  avec l’appui  du gouvernement de la RDC  et le concours de  ses   partenaires  techniques  et financier à mettre en œuvre les recommandations découlant de cet atelier. Outre les experts de l’ARMP, les services en charge de la pratique de la procédure de passations des marchés publics en RDC ont participé à cet atelier. (ACP)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com/anapi@investindrc.cd
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF