samedi 27 mai 2017
Flash Infos
Intervention de l’ANAPI à la 4ème édition de la semaine française: Ouverte depuis le mercredi 24 mai 2017 à la Halle de la Gombe, la présente édition de la semaine française vise la promotion de l’agrobusiness et  de l’économie numérique. En sa qualité du Guichet Unique en matière d’investissement en République Démocratique                                                    Validation des réformes Doing Business 2018 à l’ANAPI: Sous la Présidence de Monsieur  Robert MOUSTAFA, Directeur Général ai de l’ANAPI, il s’est tenu ce mercredi 24 mai 2017 au siège administratif de l’ANAPI, l’atelier de validation des réformes opérées au pays, lesquelles seront communiquées à la Banque Mondiale                                                    Les trois commandements de la croissance robuste en Afrique subsaharienne, selon le FMI: Les pays d'Afrique subsaharienne doivent assainir leurs politiques budgétaires, diversifier leurs économies et s'occuper de leurs populations les plus démunies. Ce sont, en effet, les trois piliers à prendre en compte pour que cette région de l’Afrique puisse espérer une                                                    Soutien à l’agriculture : la BAD promet 2,4 milliards Usd de financement par an : Porté il y a deux ans aux commandes de la Banque Africaine de Développement (BAD), le Nigérian Akinwumi Adesina, qui a été auparavant ministre de l’Agriculture dans son pays avant de rejoindre la BAD, estime que le moment est venu                                                    Formalisation du secteur minier artisanal pour améliorer les conditions humaines: « Suivre l'évolution de l'or artisanal depuis le site minier jusqu'à l'exportation conformément aux normes régionales et internationales », tel est l’objectif que s'est fixé la structure « partenariat Afrique-Canada ». Mercredi 17 mai, la structure « Partenariat Afrique-Canada (PAC) »                                                    Mise en place d’un guide pratique pour la croissance agricole au Kongo Central: Le ministre provincial de l’Agriculture, développement rural, pêche et élevage du Kongo Central, Pierre Kabangu Nsalambi, a clôturé mardi les travaux de l’atelier de validation des outils de chaînes de valeurs agricoles développés dans le projet de développement du pole                                                    Newsletter du mois d'avril 2017: La présente newsletter est un bulletin d’informations mensuel, destiné aux partenaires de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI), hommes d’affaires et investisseurs réels et potentiels disséminés à travers le monde. Les informations mises à la portée du public sont sélectionnées                                                    Organisation du Forum sur les opportunités de financement et des avantages offerts par la TDB Banque et l’ACA à Kinshasa: Kinshasa a abrité en début de la semaine du 15 mai 2017, le forum d’affaires sur les opportunités de financement et les avantages qu’offrent la Banque de commerce et de développement de l’Afrique Orientale et Australe (TDB) et l’Agence pour                                                    Le COMESA appelé à développer l’agriculture pour accroître le commerce intra régional : Les pays membres du Marché commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA) dont la République Démocratique du Congo, ont été appelés à développer l’agriculture en vue d’accroître la production nationale et soutenir le commerce intra régional, au cours d’un forum                                                    Le système de Passation des marchés publics en RDC jugé conforme aux standards internationaux: Les participants à l’atelier de validation  du rapport d’évaluation du système de passation des marchés publics en République démocratique du Congo pour l’exercice 2017 ont estimé que  le cadre légal et réglementaire du système national de passation des marchés publics                                                    

Congo-Kinshasa: Kibali Gold Mine se dirige vers une production complète !

Plein comme un œuf, le salon Virunga de Memling hôtel, à Gombe, a connu le mardi, 18 avril 2017, une activité singulière de l'entreprise Kibali Gold Mine.

Le Président de Kibali et Pdg de Randgold, Mark Bristow, a étalé les réalisations de cette entreprise minière œuvrant au Congo-Kinshasa durant l'exercice 2016 ainsi que le plan d'activités 2017. Devant les Sénateurs, Députés, étudiants, opérateurs économiques ainsi que les professionnels des médias, il a fait savoir que la mine prévoit une production d'environ 610.000 onces d'or cette année contre 585.000 onces en 2016. La production annuelle devrait augmenter d'environ 750.000 onces à partir de 2018, quand l'exploitation souterraine sera entièrement fonctionnelle. Ainsi donc, Kibali est sur le point de devenir l'une des grandes mines d'or du monde.

D'emblée, Mark Bristow a fait remarquer que Kibali a terminé 2016 avec une performance crédible après avoir fait face à une série de défis opérationnels ainsi que des contraintes imposées par la flexibilité limitée des mines à ciel ouvert.

En plus de la résolution de ces problèmes, il a renchéri que l'équipe de Kibali a réussi à maintenir le développement de la mine souterraine sur la bonne voie, en construisant et en commandant quatre usines ultrafines dans le circuit métallurgique, ainsi que les travaux progressifs sur la deuxième nouvelle centrale hydroélectrique qui a été mise en service au mois de février de cette année. La troisième et la dernière des nouvelles centrales hydroélectriques sont en cours de construction par un groupe des contractants congolais.

A l'en croire, Kibali est en passe de devenir l'une des grandes mines d'or du monde, malgré les défis de l'année dernière et de l'instabilité du climat politique de la RD-Congo à l'heure actuelle. Par ailleurs, il a fait comprendre à l'assistance présente que Kibali a employé 90% des nationaux et 10% d'expatriés.

Sur le chapitre du code minier, Mark Bristow a indiqué qu'il est préoccupant de constater que le Gouvernement de la RDC a de nouveau exprimé son sa volonté d'examiner le code minier 2002 avec l'intention claire de maximiser les revenus de l'Etat. Avant de poursuivre que cela pourrait avoir un impact très négatif non seulement sur l'industrie minier, mais également sur l'économie.

Il a, cependant, expliqué que la RDC devrait se concentrer sur la conservation de ses investisseurs existants et en attirant de nouveaux. Ce n'est certainement pas le moment de récolter davantage du peu d'investisseurs existants pour un gain à court terme, a souligné le président de Kibali.

De ce fait, il n'est pas allé par le dos de la cuillère pour soutenir que le gouvernement impliquera le secteur minier dans l'examen proposé pour obtenir un résultat aux mieux des intérêts de l'économie nationale et du secteur minier du pays.

En outre, le code existant est en fait bon, mais il n'est pas toujours appliqué de manière efficiente, dixit Bristow. Il a, toutefois, signalé qu'il existe encore des nombreuses opérations minières qui ne fonctionnent pas sous le code et, un certain nombre de problèmes et de défis auxquels les sociétés minières doivent faire face pour rendre les opérations en RDC plus stimulants.

Dans le cas de Kibali, ces embarras comprennent plus de 200 millions de dollar des crédits de TVA et le trop payés en droits et taxes à l'importation des produits pétroliers, a révélé Mark.

Par contre, Randgold garde ses engagement au Congo-Kinshasa, et est convaincu que son gouvernement, ses politiciens ainsi que sa société civile ont la ferme volonté et la capacité de travailler ensemble pour assurer l'avenir du Congo.

A cet effet, il a déclaré que Randgold va continuer à s'investir dans l'exploitation et à ouvrir la voie du développement au Nord-Est du pays comme une nouvelle région minière aurifère majeure.

Randgold s'engage avec le pays et ses habitants dans le développement économique local et les programmes communautaires, notamment des macros et micros entreprises agroalimentaires conçues non seulement pour assurer la sécurité alimentaire, mais aussi pour créer des produits excédentaires à exporter, a conclu le président de Kibali et Pdg de Randgold Mark Bristow.

Il est à noter que cette communication a été aussi marquée par la remise d'une bourse d'études, de la main du deuxième-vice président du Sénat, Mario Losembe, à deux étudiants de la Faculté des Sciences, Département de Géologie, de l'Université de Kinshasa.

(Source: La Prospérité)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com/anapi@investindrc.cd
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF