mardi 25 juillet 2017
Flash Infos
La Zone économique spéciale de Maluku pour la relance et le rééquilibrage de l’industrialisation en RDC: M. Auguy Bolanda, chargé de mission de la Zone économique spéciale de Maluku (ZES),  un espace géographique limité, a indiqué que celle-ci a été créée par le gouvernement pour le développement des industries de transformation des produits primaires et des                                                    La tenue de la Foire internationale de Kinshasa reportée au 28 juillet prochain: La cérémonie d’ouverture des assises de la Foire internationale de Kinshasa, initialement prévue le vendredi 21 juillet, est reportée au 28 juillet prochain, a indiqué vendredi le directeur général a.i., Eugène Bokopolo, au cours d’un point de presse organisé dans                                                    DES NOUVEAUX MANDATAIRES A LA TETE DE L’ANAPI : Il a plu à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Joseph KABILA KABANGE, de procéder au changement à la tête de l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements, ANAPI en sigle, depuis le jeudi 13                                                    Nécessité de deux sites pour la mise en œuvre de l’écotourisme en RDC: Le ministre des Tourisme Franck  Mwedi  Malila Apenela, a indiqué qu’il y a nécessité d’acquisition de deux sites devant abriter les centres pilotes destinés à la mise en œuvre du concept  « Ecotourisme » en RDC,  a appris mercredi l’ACP dudit ministère. Selon                                                    La BCC note une consolidation de la situation économique mondiale: L’économie internationale préoccupe les experts de la Banque centrale du Congo (BCC), d’autant plus que le marché national en dépend dans une certaine mesure. Dans un communiqué rendu public par le Comité de politique monétaire (CPM), la BCC a relevé une                                                    La camerounaise Afriland First Bank confirme qu’elle a racheté la congolaise Fibank : L’information circulait depuis le mois de juin dernier sous forme de rumeur : Afriland First Bank a racheté la banque congolaise First International Bank (Fibank SA). Mais à la date du 11 juillet 2017, Investir au Cameroun a pu avoir                                                    Afrique : un emploi sur quatorze créé par le tourisme : L’édition 2017 du Rapport de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) intitulé « Le tourisme au service d’une croissance transformatrice et inclusive » a confirmé une montée en puissance du secteur touristique dans la région. L'on                                                    Projet de la cimenterie de Maiko : le gouvernement désigne un nouvel investisseur : Le ministre de l’Industrie Marcel Ilunga a révélé lundi 10 mai à Kisangani(Tshopo) que le gouvernement Congolais a désigné un nouvel investisseur, Satarem Hong Kong, pour matérialiser le projet de la cimenterie de Maiko dont la première pierre était posée le                                                    Le tourisme génère déjà 8,5% du PIB du continent africain et continue de progresser (Rapport) : En Afrique, le tourisme, représente un emploi sur 14, soit une force de travail de 21 millions de personnes. C’est ce que révèle l’édition 2017 du rapport de la CNUCED (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement)                                                    Fibre optique: la SCPT a besoin de 4 millions USD pour augmenter sa capacité: Le directeur a.i de la Société congolaise de postes et télécommunications (SCPT), Patrick Umba indique que son entreprise a besoin de 4 millions de dollars américains pour augmenter la capacité de la fibre optique. Il l’a dit dans un entretien                                                   

Congo-Kinshasa: Kibali Gold Mine se dirige vers une production complète !

Plein comme un œuf, le salon Virunga de Memling hôtel, à Gombe, a connu le mardi, 18 avril 2017, une activité singulière de l'entreprise Kibali Gold Mine.

Le Président de Kibali et Pdg de Randgold, Mark Bristow, a étalé les réalisations de cette entreprise minière œuvrant au Congo-Kinshasa durant l'exercice 2016 ainsi que le plan d'activités 2017. Devant les Sénateurs, Députés, étudiants, opérateurs économiques ainsi que les professionnels des médias, il a fait savoir que la mine prévoit une production d'environ 610.000 onces d'or cette année contre 585.000 onces en 2016. La production annuelle devrait augmenter d'environ 750.000 onces à partir de 2018, quand l'exploitation souterraine sera entièrement fonctionnelle. Ainsi donc, Kibali est sur le point de devenir l'une des grandes mines d'or du monde.

D'emblée, Mark Bristow a fait remarquer que Kibali a terminé 2016 avec une performance crédible après avoir fait face à une série de défis opérationnels ainsi que des contraintes imposées par la flexibilité limitée des mines à ciel ouvert.

En plus de la résolution de ces problèmes, il a renchéri que l'équipe de Kibali a réussi à maintenir le développement de la mine souterraine sur la bonne voie, en construisant et en commandant quatre usines ultrafines dans le circuit métallurgique, ainsi que les travaux progressifs sur la deuxième nouvelle centrale hydroélectrique qui a été mise en service au mois de février de cette année. La troisième et la dernière des nouvelles centrales hydroélectriques sont en cours de construction par un groupe des contractants congolais.

A l'en croire, Kibali est en passe de devenir l'une des grandes mines d'or du monde, malgré les défis de l'année dernière et de l'instabilité du climat politique de la RD-Congo à l'heure actuelle. Par ailleurs, il a fait comprendre à l'assistance présente que Kibali a employé 90% des nationaux et 10% d'expatriés.

Sur le chapitre du code minier, Mark Bristow a indiqué qu'il est préoccupant de constater que le Gouvernement de la RDC a de nouveau exprimé son sa volonté d'examiner le code minier 2002 avec l'intention claire de maximiser les revenus de l'Etat. Avant de poursuivre que cela pourrait avoir un impact très négatif non seulement sur l'industrie minier, mais également sur l'économie.

Il a, cependant, expliqué que la RDC devrait se concentrer sur la conservation de ses investisseurs existants et en attirant de nouveaux. Ce n'est certainement pas le moment de récolter davantage du peu d'investisseurs existants pour un gain à court terme, a souligné le président de Kibali.

De ce fait, il n'est pas allé par le dos de la cuillère pour soutenir que le gouvernement impliquera le secteur minier dans l'examen proposé pour obtenir un résultat aux mieux des intérêts de l'économie nationale et du secteur minier du pays.

En outre, le code existant est en fait bon, mais il n'est pas toujours appliqué de manière efficiente, dixit Bristow. Il a, toutefois, signalé qu'il existe encore des nombreuses opérations minières qui ne fonctionnent pas sous le code et, un certain nombre de problèmes et de défis auxquels les sociétés minières doivent faire face pour rendre les opérations en RDC plus stimulants.

Dans le cas de Kibali, ces embarras comprennent plus de 200 millions de dollar des crédits de TVA et le trop payés en droits et taxes à l'importation des produits pétroliers, a révélé Mark.

Par contre, Randgold garde ses engagement au Congo-Kinshasa, et est convaincu que son gouvernement, ses politiciens ainsi que sa société civile ont la ferme volonté et la capacité de travailler ensemble pour assurer l'avenir du Congo.

A cet effet, il a déclaré que Randgold va continuer à s'investir dans l'exploitation et à ouvrir la voie du développement au Nord-Est du pays comme une nouvelle région minière aurifère majeure.

Randgold s'engage avec le pays et ses habitants dans le développement économique local et les programmes communautaires, notamment des macros et micros entreprises agroalimentaires conçues non seulement pour assurer la sécurité alimentaire, mais aussi pour créer des produits excédentaires à exporter, a conclu le président de Kibali et Pdg de Randgold Mark Bristow.

Il est à noter que cette communication a été aussi marquée par la remise d'une bourse d'études, de la main du deuxième-vice président du Sénat, Mario Losembe, à deux étudiants de la Faculté des Sciences, Département de Géologie, de l'Université de Kinshasa.

(Source: La Prospérité)

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com/anapi@investindrc.cd
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF