mercredi 20 septembre 2017
Flash Infos
Rôle de la Fiscalité dans l’attraction régionale des investissements ANAPI : Le Directeur Général de l’Anapi, Anthony Nkinzo, a apporté sa contribution substantielle à faire progresser le système fiscal de la RDC, au Forum national sur la fiscalité en RDC. Il a aussi proposé des pistes de solutions. Dans le sous-thème                                                    Ouverture de la 2ème édition de l’Expo Béton à Kinshasa: La 2ème édition de l’Expo Béton placée sous le thème « Planification et aménagement des zones industrielles et résidentielles des agglomérations urbaines congolaises : enjeux, défis et perspectives » a démarré ses travaux depuis le Jeudi 07 septembre 2017, dans                                                    Les régies financières chargées de contribuer au fonds d’assainissement de Kinshasa: Les gouvernements central et provincial de Kinshasa se sont réunis mercredi 6 septembre à Kinshasa pour discuter sur la taxe d’assainissement de la capitale congolaise. Pour résoudre définitivement cette épineuse question, il a été demandé à quatre services de l’Etat                                                    Libéralisation du secteur des assurances : les opérateurs dressent l’état des lieux : L'état des lieux de la libéralisation du secteur des assurances en RDC a fait l’objet des échanges entre les opérateurs du secteur des assurances à Kinshasa le week end dernier. L’Hôtel Memling dans la commune de Gombe a servi de                                                    RDC : L’accord «ANAPI–FEC» vise l’amélioration du climat des affaires: L’accord de collaboration entre l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) et la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires. La signature respectivement par Anthony Nkinzo, Directeur Général de l’ANAPI                                                    La RDC rejoint les six pays de la Cemac dans la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du: Depuis le 5 septembre 2017, la République démocratique du Congo (RDC) a rejoint le Groupe d’action contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme en Afrique centrale (Gabac), en qualité de membre associé ; puisque la RDC ne fait                                                    La RDC engagée dans la lutte contre la fraude et la contre bande minière: La RDC s’est engagée à fournir plus d’effort dans la lutte contre la fraude et la contrebande minière a déclaré mercredi  M. Kakese Vinalu, coordonnateur national du mécanisme national de coordination de la CIRGL au cours d’un entretien avec l’ACP. Il                                                    Les douaniers et experts congolais invités à appliquer les « règles d’origines » du COMESA: Le directeur général adjoint de la DGDA, Kongolo Kabila, a invité mercredi  à la clôture  de l’atelier sur «  les règles d’origine COMESA », les participants  à appliquer  les règles du COMESA efficacement et  à les mettre en pratique pour l’intérêt                                                    Les douaniers et experts congolais invités à appliquer les « règles d’origines » du COMESA: Le directeur général adjoint de la DGDA, Kongolo Kabila, a invité mercredi  à la clôture  de l’atelier sur «  les règles d’origine COMESA », les participants  à appliquer  les règles du COMESA efficacement et  à les mettre en pratique pour l’intérêt                                                    Le gouvernement prend en compte les recommandations de l'atelier: Le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe a, par ailleurs, exprimé l'engagement de son gouvernement à tenir compte des recommandations issues de la conférence sur le « Climat des affaires en RDC », dans l'exécution de sa nouvelle politique relative à                                                   

La croissance économique attendue à 4,9% en 2017 selon la BCC

La croissance économique au plan intérieur en RDC est attendue à 4,9% en 2017, venant de 2,4% en 2016, tirée par le secteur primaire à concurrence de 2,0 points, suivi des secteurs tertiaire et secondaire pour 1,4 point et 1,3 point.

Le solde du baromètre de conjoncture est ressorti à -2,1% au mois de mars contre -4,7% un mois plus tôt. Le gouverneur de la BCC et président du comité de politique monétaire (CPM), Déogratias Mutombo l’a affirmé au cours de la troisième réunion ordinaire de l’année tenue le week end dernier à Kinshasa, indique l’institut d’émission dans un document parvenu lundi à l’ACP.

Selon la source, sur le marché des biens et services, le CPM a noté une accélération du rythme de formation des prix intérieurs au mois de mars, attestée par un taux d’inflation mensuel de 2,39% contre 1,86% le mois précédent, avant de préciser que ce niveau porte l’inflation cumulée à 5,89%.En glissement annuel, l’inflation atteindrait 17,93% face à un objectif de 7,0% à fin décembre 2017.

Pour ce qui est des finances publiques, souligne la source, la situation provisoire des opérations financières du trésor à fin mars affiche un déficit de 2,6 milliards de CDF, ramenant le solde trimestriel à cette date à un excédent de 7,0 milliards de CDF. Cependant, le déficit du mois qui suit et celui de la situation consolidée des principaux comptes du Trésor respectivement de 131 et 112 milliards de CDF, occultent les déficits infra-mensuels qui expliquent les injections des liquidités sans contrepartie à la base de la dépréciation monétaire.

Elle souligne également que sur le marché des changes, le mois de mars a été marqué par une volatilité plus poussée du taux de change particulièrement au cours de la dernière semaine. Ainsi, la monnaie nationale a décroché de 4,01% à l’indicatif et 3,10% au parallèle contre des dépréciations de 2,6% et 2,3% un mois avant, rapporte la source.

Elle attribue cette situation aux injections de liquidité au sein de l’économie induites par les dépenses publiques. S’agissant des réserves de change, elles se sont situées à 735,2 millions d’USD, correspondant à 3,23 semaines d’importations des biens et services.

Sur le plan monétaire, au 31 mars 2017, la base monétaire s’est accrue de 2,3%, alors que la masse monétaire hors provisions et dépôts en devises a baissé de 0,6% par rapport à la fin du mois de décembre 2016. Quant au dispositif de politique monétaire, le CPM reste préoccupé par la tendance à la remontée de l’inflation, laquelle érode considérablement la marge de positivité du taux directeur demeurant à 14%.

Les coefficients de la réserve obligatoire sur les dépôts à vue et à terme sont respectivement à 13% et 12% et ceux pour les dépôts en monnaie nationale à vue et à terme à 2% et 0%. La régulation de la liquidité va se poursuivre avec le Bon BCC. Le CPM invite le trésor au strict respect de son plan de trésorerie ainsi qu’à l’accélération de la mise en place du marché des titres de la dette à court terme lequel permettrait à l’Etat de diversifier ses sources de financement.

Au plan extérieur, le comité a noté la pertinence des interventions de principales banques centrales à l’échelle mondiale, au mois de mars, en vue d’accompagner et de consolider la reprise économique. Toutefois, pour favoriser une croissance économique plus inclusive, les gouvernements doivent, en sus des actions collectives et les initiatives budgétaires, mettre en place des politiques structurelles plus ambitieuses.

En ce qui concerne les cours mondiaux des matières premières, ceux du cuivre et du pétrole ont évolué autour d’une moyenne mensuelle de 5.824,52 USD la tonne métrique et 52,67 USD le baril respectivement. Une attention particulière a été portée sur les cours du cobalt qui ont enregistré un accroissement de 22,5%, d’un mois à l’autre, porté par l’attrait de ce produit dans le domaine de l’automobile.

(Source: ACP) 

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF