mardi 25 avril 2017
Flash Infos
Croissance économique. Banque Mondiale: l’Afrique doit développer et améliorer ses infrastructures: Hier, mercredi 19 avril 2017, la Banque Mondiale a publié le rapport Africa’s Pulse devant la Presse Africaine lors d’une vidéoconférence tenue à New York. C’est à sa 15ème édition depuis qu’elle a commencé. Cette publication a pour objet, l’analyse                                                    Inauguration de la microcentrale hydroélectrique de Wau au Nord-Kivu: La micro centrale hydroélectrique de Wau dans le territoire de Masisi, province du Nord Kivu a été inauguré mardi, indique le PNUD dans un communiqué de presse remis mardi à l’ACP. Selon la source, la réalisation de cet ouvrage d’intérêt                                                    Congo-Kinshasa: AN - La profession d'architecte bientôt règlementée !: Initiée par l'Honorable Lucain Kasongo Mwandianvita, La proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement de l'ordre national des architectes a été déclarée recevable et envoyée en commission mixte pour son approfondissement. Dans le souci de corriger certaines difficultés rencontrées le                                                    Congo-Kinshasa: Kibali Gold Mine se dirige vers une production complète !: Plein comme un œuf, le salon Virunga de Memling hôtel, à Gombe, a connu le mardi, 18 avril 2017, une activité singulière de l'entreprise Kibali Gold Mine. Le Président de Kibali et Pdg de Randgold, Mark Bristow, a étalé les réalisations                                                    Croissance en Afrique: le rebond après un net ralentissement: La croissance économique en Afrique subsaharienne est en train de rebondir en 2017, après avoir enregistré en 2016, son niveau le plus bas depuis plus de deux décennies. Telles sont les conclusions de la nouvelle édition d'Africa's Pulse, un rapport                                                    La croissance économique attendue à 4,9% en 2017 selon la BCC: La croissance économique au plan intérieur en RDC est attendue à 4,9% en 2017, venant de 2,4% en 2016, tirée par le secteur primaire à concurrence de 2,0 points, suivi des secteurs tertiaire et secondaire pour 1,4 point et 1,3                                                    La croissance économique en Afrique subsaharienne atteindrait 2.6 % en 2017, selon la Banque Mondiale: La croissance économique de l’Afrique subsaharienne est en train de rebondir, avec possibilité d’atteindre environ 2.6 % en 2017, d’après les conclusions de la 15ème édition de la Revue « Africa’s Pulse » de la Banque Mondiale publiée mercredi à                                                    Dix milliards USD de GTT dollars dans la reconstruction de la province du Haut Katanga: Le directeur général de la Société allemande « German Technology Transfert » (GTT), Matthias Steinschulte, a fait part lundi au gouverneur de la province du Haut Katanga, Jean Claude Kazembe Musonda, de l’ouverture à Lubumbashi du bureau de son entreprise                                                    Randgold décide de garder ses engagements en RDC: M. le président de kibali et PDG de Randgold , Mark Bristow , a déclaré, au cours d’un point de presse organisé mardi à kinshasa que Randgold garde ses engagements en RDC car convaincu que le gouvernement de ce pays                                                    Congo Airways acquiert un nouvel aéronef « Boeing 737-800 »: La compagnie aérienne nationale Congo Airways a réceptionné samedi 15 avril 2017 à l’Aéroport international de N’djili un nouvel aéronef « Boeing 737-800 » fabriqué en 2012 et d’une capacité de 180 passagers. L’appareil a atterri à 12 heures 30 locales                                                   

La croissance économique attendue à 4,9% en 2017 selon la BCC

La croissance économique au plan intérieur en RDC est attendue à 4,9% en 2017, venant de 2,4% en 2016, tirée par le secteur primaire à concurrence de 2,0 points, suivi des secteurs tertiaire et secondaire pour 1,4 point et 1,3 point.

Le solde du baromètre de conjoncture est ressorti à -2,1% au mois de mars contre -4,7% un mois plus tôt. Le gouverneur de la BCC et président du comité de politique monétaire (CPM), Déogratias Mutombo l’a affirmé au cours de la troisième réunion ordinaire de l’année tenue le week end dernier à Kinshasa, indique l’institut d’émission dans un document parvenu lundi à l’ACP.

Selon la source, sur le marché des biens et services, le CPM a noté une accélération du rythme de formation des prix intérieurs au mois de mars, attestée par un taux d’inflation mensuel de 2,39% contre 1,86% le mois précédent, avant de préciser que ce niveau porte l’inflation cumulée à 5,89%.En glissement annuel, l’inflation atteindrait 17,93% face à un objectif de 7,0% à fin décembre 2017.

Pour ce qui est des finances publiques, souligne la source, la situation provisoire des opérations financières du trésor à fin mars affiche un déficit de 2,6 milliards de CDF, ramenant le solde trimestriel à cette date à un excédent de 7,0 milliards de CDF. Cependant, le déficit du mois qui suit et celui de la situation consolidée des principaux comptes du Trésor respectivement de 131 et 112 milliards de CDF, occultent les déficits infra-mensuels qui expliquent les injections des liquidités sans contrepartie à la base de la dépréciation monétaire.

Elle souligne également que sur le marché des changes, le mois de mars a été marqué par une volatilité plus poussée du taux de change particulièrement au cours de la dernière semaine. Ainsi, la monnaie nationale a décroché de 4,01% à l’indicatif et 3,10% au parallèle contre des dépréciations de 2,6% et 2,3% un mois avant, rapporte la source.

Elle attribue cette situation aux injections de liquidité au sein de l’économie induites par les dépenses publiques. S’agissant des réserves de change, elles se sont situées à 735,2 millions d’USD, correspondant à 3,23 semaines d’importations des biens et services.

Sur le plan monétaire, au 31 mars 2017, la base monétaire s’est accrue de 2,3%, alors que la masse monétaire hors provisions et dépôts en devises a baissé de 0,6% par rapport à la fin du mois de décembre 2016. Quant au dispositif de politique monétaire, le CPM reste préoccupé par la tendance à la remontée de l’inflation, laquelle érode considérablement la marge de positivité du taux directeur demeurant à 14%.

Les coefficients de la réserve obligatoire sur les dépôts à vue et à terme sont respectivement à 13% et 12% et ceux pour les dépôts en monnaie nationale à vue et à terme à 2% et 0%. La régulation de la liquidité va se poursuivre avec le Bon BCC. Le CPM invite le trésor au strict respect de son plan de trésorerie ainsi qu’à l’accélération de la mise en place du marché des titres de la dette à court terme lequel permettrait à l’Etat de diversifier ses sources de financement.

Au plan extérieur, le comité a noté la pertinence des interventions de principales banques centrales à l’échelle mondiale, au mois de mars, en vue d’accompagner et de consolider la reprise économique. Toutefois, pour favoriser une croissance économique plus inclusive, les gouvernements doivent, en sus des actions collectives et les initiatives budgétaires, mettre en place des politiques structurelles plus ambitieuses.

En ce qui concerne les cours mondiaux des matières premières, ceux du cuivre et du pétrole ont évolué autour d’une moyenne mensuelle de 5.824,52 USD la tonne métrique et 52,67 USD le baril respectivement. Une attention particulière a été portée sur les cours du cobalt qui ont enregistré un accroissement de 22,5%, d’un mois à l’autre, porté par l’attrait de ce produit dans le domaine de l’automobile.

(Source: ACP) 

Pourquoi investir en RDCongo ?

Anapi African Business

Facebook

ANAPI

33C, Boulevard du 30 Juin,
Kinshasa, République Démocratique du Congo
anapi@investindrc.com
Tel.: 00243 999 925 026
  ou  

P.o. Box
1797 Kinshasa 1

Coordonnées bancaires
Cpt. RAW BANK 0100046502-09USD
Cpt. RAW BANK 0100046501-12 CDF