French English

République Démocratique du Congo

Ministère du Plan

Agence Nationale pour la Promotion des Investissements

ANAPI

Matinées de sensibilisation avec les PMEA de la Ville de Lubumbashi sur la vulgarisation des textes légaux, règlementaires et les bonnes pratiques en matière de gouvernance des entreprises


vendredi 28 mai 2021


En République Démocratique du Congo les Petites, Moyennes Entreprises et Artisans (PMEA) sont encore confrontés à des contraintes endogènes et exogènes considérables, entre autres : la problématique de l’accès au financement, à la technologie, la méconnaissance des textes légaux et réglementaires, le faible accompagnement de l’Etat, la formation, les tracasseries administratives et policières, la quasi-inexistence des infrastructures de base. Et depuis plus d’une décennie, la RDC est engagée dans la voie des réformes structurelles profondes visant l’amélioration du climat des affaires et des investissements. Dans ce processus, la promotion de l’entrepreneuriat local constitue une des clés de la réalisation de cet objectif de croissance inclusive et de développement durable.

C’est ainsi que dans le cadre de la mise en œuvre du Protocole d’accord de collaboration signé en août 2020 et visant à promouvoir les investissements domestiques et développer l’entrepreneuriat local, l’Agence Nationale pour la Promotion des Investissements (ANAPI) et l’Office de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises Congolaises (OPEC) ont organisé les 27 et 28 mai 2021 au Centre ARRUPE pour la recherche et la formation (CARF), à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, deux Matinées de sensibilisation avec les Petites et Moyennes Entreprises et Artisans (PMEA) sur la vulgarisation des textes légaux, règlementaires et les bonnes pratiques en matière de gouvernance des entreprises.

L’objectif était d’informer et d’éclairer les PMEA de la province du Haut-Katanga, et de tout le pays, sur la législation économique et commerciale qui leur est applicable ; les initier aux méthodes de gestion rigoureuse de leur patrimoine, et enfin amener une grande proportion d’entre eux qui évolue encore dans l’informel à la formalisation de leurs activités économiques et commerciales.

Au premier jour, le Directeur Général Adjoint de l’ANAPI, Mme Rose-Dorée BOKELEALE a ouvert la série d’exposés avec une présentation sur le « Code des investissements et ses mesures d’accompagnement », mettant un accent sur les conditions d’éligibilité, notamment des PMEA, aux avantages accordés aux investisseurs par cette loi. « Pour changer le paradigme de l’extraversion actuelle de notre économie, le pays doit mettre en place des mécanismes efficients susceptibles de concourir à la promotion de l’entrepreneuriat local. C’est le sens du Protocole d’accord de collaboration entre l’ANAPI et l’OPEC qui vise la mutualisation des efforts pour une meilleure prise en charge de la promotion de l’entrepreneuriat local », a-t-elle martelé.

De son côté, le Directeur Général de l’OPEC, Mr Ezéchiel BIDUAYA a exposé sur « la sensibilisation à l’entreprenariat et aux bonnes pratiques de gouvernance des PMEA ». Après les présentations, une série de questions/réponses a bouclé la première journée.

Au cours de la deuxième journée, les orateurs se sont prêtés à nouveau au même exercice, avec des exposés sur la « Loi sur le petit commerce », un « Essai de la fiscalité congolaise et son impact dans le développement des PMEA », et la « Loi sur la sous-traitance dans le secteur privé », développés respectivement par Mr Ezéchiel BIDUAYA, Directeur Général de l’OPEC ; Monsieur Florimond KABAMBA, Sous-Directeur en charge du Marketing à l’ANAPI ; et Monsieur Alain BUSSY, Directeur Général Adjoint de l’ARSP (Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur Privé). Ce dernier a, dans son mot, rappelé que l’activité de sous-traitance était réservée aux entreprises à capitaux congolais promues par les congolais. Il a en outre annoncée l’intensification, dans les semaines à venir, de la campagne de vulgarisation sur cette Loi afin de mieux la faire connaître en insistant sur son bien-fondé et sur les effets positifs qu’elle est appelée à produire sur l’économie nationale.

A l’issue de ces ateliers, les participants ont exprimé leur satisfaction de voir ces deux institutions, que sont l’ANAPI et l’OPEC, se déplacer vers eux pour les aider à mieux s’épanouir dans leurs activités.

Pour sa part, le Vice-Gouverneur de la Province du Haut-Katanga, Son Excellence Monsieur Jean-Claude KANFWA KINIMBA, qui a présidé l’ouverture de ces Matinées, a salué l’engagement et la vision qui se dessinent sur le plan institutionnel et qui consistent à associer désormais les provinces à la réflexion sur les grandes questions en rapport avec la promotion de l’entreprenariat local afin de trouver des solutions adéquates et durables aux défis de nos provinces. « Je crois effectivement que c’est de cette manière que nous arriverons à impulser le véritable développement économique de nos Provinces respectives, développement dans lequel les PMEA ont assurément un rôle clé à jouer », a-t-il assuré.

Il faut souligner ici qu’il s’agit, avec ces assises de Lubumbashi, de la deuxième étape dans l’organisation des matinées d’échanges avec les PMEA, après Matadi au Kongo Central en février 2021. Cette campagne va se poursuivre dans les prochains mois notamment dans les villes de Mbandaka, Kikwit, Bukavu ou encore Goma.

Service de Communication
ANAPI